La mémoire est dans le cœur (Madame de Sévigné)  

Édouard Salin et le château de Montaigu

Chateau de Montaigu

Au XIXème siècle, Nicolas POUPILLIER (1) releva le petit sanctuaire, il y fut enterré en 1823.

Peu de temps après, d'après la tradition, Montaigu aurait été aux mains de la Comtesse d'Alopeux et c'est elle qui aurait acquis les vases et statues provenant du domaine dévasté de la Malgrange.

Le parc fut fortement amoindri lors de la création de la ligne de chemin de fer.

Vers 1869, le Marquis de VAUGIRAUD y entreprit des travaux importants avec l'architecte Jasson tout en respectant l'essentiel de l'habitation.

Un violent incendie ravagea le château en 1921, peu après son acquisition par Édouard SALIN (2), maître de forge et archéologue, qui en fut le restaurateur. Il eut aussi à cœur de rendre la chapelle au culte. Devenue semi-publique, elle fut bénite le 2 septembre 1921 par Mgr AVOOLENT, alors vicaire général de l'Archevêché de Paris.

Menaçant de s'effondrer sur la voie ferrée Paris-Strasbourg qu'il surplombait, il fallut se résoudre à transporter ailleurs le petit édifice. Sont transport fut opéré pierre à pierre. Le 11 septembre 1931, Mgr Hurault vint bénir la chapelle transportée.

Les anciens jarvillois se souviennent des processions où cheminots, chasseurs jarvillois, scouts, membres des fraternités de Jarville et Nancy… vinrent hommage à Notre Dame sous les arbres séculaires de Montaigu.

Pendant la seconde guerre mondiale, à deux reprises, en 1940 et 1944, Montaigu fut sauvegardé contre toute attente. Les précieuses collections évacuées en 1940 avec le patrimoine du Musée Lorrain regagnèrent le domaine en 1946.

Édouard Salin créa en 1950 le laboratoire d'archéologie des métaux, centre qui étudie la structure des objets métalliques anciens.

C'est tout naturellement à son initiative, à proximité du domaine, avenue du Général de Gaulle, que vint s'implanter en 1966 un musée de l'histoire du fer.

*

*  *

Grâce et élégance s'allient à la simplicité. Les Vases et groupes sculptés :

- Amours pêcheurs

- Amours chasseurs

- Amours géographes

- l'Amour à la folie,

- Vénus et l'Amour

- Gladiateurs combattant

">Deux vases avec amour et chimère proviennent du château de la Malgrange (18ème siècle).

Le château de Montaigu et la chapelle sont classé parmi les sites et monuments historiques ainsi que les statues, la pièce d'eau, les arbres du 18ème siècle ; ceci depuis 1934, 1936 et 1938 (3).

__________

1. — Négociant à Moyeuvre et propriétaire du domaine (Retour).

2. — Né en 1899 à DAMMARIE SUR SAULX (Meuse), mort en 1975, Édouard Salin fut membre de l'Institut et Président de la Société d'archéologie lorraine de 1945 à 1970 (Retour).

3. — Journal officiel du 22 mars 1939, p. 3733. — Laneuville-devant-Nancy. — Partie du parc du château de Montaigu dans laquelle se trouvent le château, la chapelle, les statues, une pièce d'eau, un bassin à rocailles, les arbres taillés du dix-huitième siècle, et delimitée comme suit :

- Au Sud-Est : par la terrasse du château, face à Bosserville ;

- Au Sud-Ouest : par le mur de clôture de la propriété ;

- Au Nord-Ouest : par une ligne allant de la grille de l'avenue de Fléville au bassin de rocailles où coule la source Montaigu ;

- Au Nord-Est : par l'allée principale allant du château vers Jarville

12 avril 1938 (Retour).


Recherche
Recherche
Jarville-la-Malgrange
Webmaster - Infos
Ecrire à Alain