Le temps passe, et chaque fois qu'il y a du temps qui passe, il y a quelque chose qui s'efface (Jules Romains)  

Les grandes lignes de l'histoire de Jarville-la-Malgrange

"Un château, quelques forêts, champs, fermes et granges. Ainsi naquit JARVILLE-LA-MALGRANGE".

Le territoire de Jarville n'était avant le XVIème siècle que la campagne - à prédominance forestière - environnant le bailliage de Nancy (La province se divisait en bailliages. Le bailli était chargé de fonctions judiciaires).

La première mention de JARVILLE se rencontrerait dans un acte de reprise de 1314 par lequel les dames prêcheresses (Religieuses de l'ordre des frères Pêcheurs, Dominicains voués à la prédication.) de Nancy obtinrent le bois dit "DES MALADES" (source H. Lepage).

Selon la brochure de MM Hatton et Girard sur RENÉMONT, la plus ancienne citation du "BOIS DE JARVILLE" serait encore antérieure à cette date remonterait au mois de décembre 1211. A cette époque l'Abbé et le couvant de Saint Léon de Toul concédèrent aux Frères qui soignaient les lépreux dans la maladrerie de Nancy, contre une redevance de 12 sous toulois, un alleu (propriété) à Jarville et "la moitié de la forêt".

En 1298, succédant aux Frères, les Dames Prêcheresses furent mises en possession de tous leurs biens. C'est ainsi qu'elles obtinrent le "Bois de Jarville" désormais dénommé du 13ème au 18ème siècle "LE BOIS DES DAMES PRÊCHERESSES".

La plus ancienne mention de la Malgrange remonterait à l'année 1360. Au Moyen Age, le domaine s'appelait MALA-GRANGIA. On donnait le nom de Grangia à toute exploitation rurale. Le qualificatif de Mala, mauvaise, aurait indiqué que le sol était peu productif.

A cette date écrit Christian Pfister dans son Histoire de Nancy, les religieux de l'abbaye de Clairlieu, dans la forêt de Haye, achetèrent une maison rue de la Poterne à Jean de Buissoncourt demeurant à la Malgrange.

Un titre de transaction du 11 juillet 1401 mentionne le nom de VALGRANGE, mais selon H. Lepage, existait déjà auparavant une maison de campagne appelée le pavillon "SANS SOUCY". Le nom de Valgrange aurait été celui des dépendances de cette maison de plaisance.

Par la suite, VALGRANGE serait devenu le nom général de ce domaine.


Recherche
Recherche
Jarville-la-Malgrange
Webmaster - Infos
Ecrire à Alain