La mémoire est l'avenir du passé (Paul Valéry)  

Moulin et féculerie sur le ruisseau de Jarville dit "du Fonteno"

Les anciens tirèrent très tôt profit de la force motrice du ruisseau du Fonteno.

Un registre de 1580, conservé aux archives départementales fait état des "dépenses engagées pour le bâtiment des moulins et écluse de Jarville". Un autre registre de 1584 consigne le "procès verbal de visite du moulin de Jarville fait par Florent Drouin, maître maçon du Duché de Lorraine".

En 1614, le duc Henri II cédait le moulin pour la somme de 6.000 Fr. à son premier valet de chambre André Desbordes.

En 1627, c'est le seigneur de Rennel qui en devint propriétaire et les habitants de la Neuveville avaient obligation de se rendre au dit moulin pour y moudre.

En 1846, pour le fonctionnement d'une féculerie, un projet d'installation d'une roue hydraulique avec barrage sur le ruisseau — entre R.N.4 et canal — était repoussé par le Conseil Municipal pour ne pas nuire à l'écoulement des eaux du moulin haut de Jarville et du lavoir; puis après rapport favorable d'un ingénieur, il était accepté.

Des problèmes d'irrigation surgirent cependant. En 1857 et 1860, des enquêtes étaient ouvertes à la demande du propriétaire de la féculerie - C. WEHRLIN) sur les prises d'eau faites sur le ruisseau du Fonteno en amont et en aval de l'usine : outre le moulin et le lavoir en amont, on recensait en aval, un barrage d'irrigation établi par les services de l'administration du Canal de la Marne au Rhin.

Après 1870, le moulin devint ferme.


Recherche
Recherche
Jarville-la-Malgrange
Webmaster - Infos
Ecrire à Alain